Avec Cauchemar en Cuisine et L’Addition, La Table de Rouge Masures a retrouvé le sourire !

La Table de Rouge Masures

Souvenez-vous le 18 juin 2019 le chef Philippe Etchebest  a rendu visite à Isabelle et Christian, gérants du restaurant La Table de Rouge Masures en plein coeur de la Charente. Dans cet épisode de Cauchemar en Cuisine, on a découvert un couple sincère dont la principale problématique était la communication. Aujourd’hui, nous avons pu échanger avec Christian sur cette expérience et surtout sur sa nouvelle vie de restaurateur accompli !

 

Bonjour Christian ! Avant toute chose pouvez-vous vous présenter ?

« Avec plaisir ! Je m’appelle Christian et je suis chef cuisinier depuis 35 ans. Avec ma femme nous avons repris Table de Rouge Masures il y a quelques mois, le 10 septembre 2018 exactement ! »

 

Vous êtes chef cuisinier depuis maintenant plusieurs années. Pourquoi avoir fait appel à l’émission Cauchemar en Cuisine ?

« Pour deux raisons. La première, ce sont les gilets jaunes, qui depuis novembre 2018 ont impacté la fréquentation dans notre restaurant. C’est aussi le premier restaurant que l’on gère en en famille. Nous avions un problème de communication et l’un comme l’autre devait s’exprimer. Ces soucis ont rendu notre travail vraiment pas évident. Partant de là, le chef a tout fait pour qu’on se livre et qu’on s’ouvre l’un à l’autre. »

 

Et alors comment avez-vous vécu cette expérience ?

« Très bien ! Le chef a vraiment su trouver les mots. Il nous a fait comprendre que la communication était essentielle pour tenir un restaurant. Que ce soit en cuisine mais aussi pour la clientèle. C’est un indispensable pour accueillir ses clients, tenir une salle et offrir un service de qualité. »

 

Depuis le passage du chef, comment se porte votre affaire ?

« Vraiment très bien. L’émission nous a propulsé ! Même les habitants de Roumazières se sont aperçus que Table de Rouge Masures était un bon restaurant et ça ça fait plaisir. »

 

Enfin, l’une des solutions que vous a offert le chef est notre caisse enregistreuse L’Addition. Que vous a-t-elle apporté depuis le tournage ?

« Premièrement c’était un outil qui nous était indispensable car avant nous faisions tout à la main. Grâce à la caisse on sait ce que l’on fait, ce que l’on vend, quel est le nombre de couverts et le ticket moyen. Avoir la caisse c’est un avantage énorme pour nous. À l’avenir nous aimerions d’ailleurs reprendre deux iPad car cela nous est devenu indispensable ! »