Activité saisonnière : ce que le COVID 19 change pour vous

contrats-saisonniers

En France, le recours à l’activité saisonnière est très développé. Selon une étude de la DARES, entre avril et mars 2019, plus d’un million de contrats saisonniers ont été signés. Mais cette activité est très tranchée : l’été est à la mer et l’hiver à la montagne. Que ce soit donc sur la côte, dans les stations de ski ou dans les zones rurales, l’activité des établissements reste très cyclique et dépend donc de la fréquentation des touristes

Pour le secteur du CHR, l’activité saisonnière représente une vraie locomotive dans le recrutement en France. En effet, on compte environ 200 000 saisonniers par an en restauration et 180 000 dans l’hébergement. Le volume de saisonniers employés dans ce secteur est donc sans surprise plus important dans les lieux touristiques. 

Mais comme pour tous les contrats de travail, les règles du contrat saisonnier sont strictes. L’organisation du recrutement et de l’activité des saisonniers était déjà bien rodée avant que le COVID 19 vienne en changer les règles. Alors si vous souhaitez recruter des saisonniers pour votre restaurant cette année, il est essentiel de vous poser les bonnes questions. Quelles sont les problématiques ? Quelles sont les aides mises en place ? Faut-il recruter maintenant ou attendre ? L’Addition éclaire votre lanterne dans cet article. 

Le travail saisonnier en France, quelles sont les règles légales ? 

Par définition, un saisonnier est une personne ayant signé un contrat de travail pour 1 mois minimum et 9 mois maximum. Son activité réside dans la réalisation de tâches amenées à se répéter, tous les ans, en fonction du rythme des saisons ou des modes de vie collectif. 

Si vous souhaitez recruter des saisonniers pour votre restaurant, il faut : 

  • Soit que l’activité de votre restaurant ne s’exerce pas toute l’année
  • Soit que votre établissement soit ouvert en permanence, mais que votre activité soit plus importante à une période précise de l’année, en été par exemple.


Si vous remplissez l’une de ces conditions, vous pouvez procéder au recrutement et renouveler le contrat saisonnier sans limite de nombre. 

Concernant le nombre d’heures travaillées par votre saisonnier, plusieurs solutions s’offrent à vous. Dans la restauration, les contrats saisonniers sont le plus souvent de 39 heures par semaine. Mais il vous est tout à fait possible de le fixer à 35h par semaine par exemple. En revanche, impossible de fixer le contrat à moins de 24 heures par semaine. 

Les contrats saisonniers sont très demandés par les étudiants, mais leur jeune âge révèle des règles plus strictes. Si votre saisonnier est âgé de moins de 18 ans : pas de travail de nuit et pas plus de 35 heures travaillées par semaine. Concernant les saisonniers de moins de 16 ans, vous pouvez les recruter seulement pendant les vacances scolaires et avec l’accord parental. Pensez-y !

Ces règles concernant l’encadrement des contrats saisonniers sont celles en vigueur habituellement. Cependant la crise sanitaire que nous subissons aujourd’hui vient chambouler le cadre légal. Voici ce qu’il faut prendre absolument en compte pour le recrutement de vos saisonniers en 2021.

Ce que la crise sanitaire a changé ! 

Comme vous le savez, le calendrier concernant le retour progressive à nos vies d’avant vient enfin d’être dévoilé par le gouvernement. Et bonne nouvelle pour le secteur CHR : la réouverture des terrasses se fera le 19 mai ! Pour autant, l’instabilité de la période créée par une difficulté à se projeter et par les différents confinements, jette un trouble sur la réouverture des restaurants. Les consommateurs seront-ils au rendez-vous ? L’activité touristique sera-t-elle à la hauteur ? La reprise de l’activité durera-t-elle ? Tout cela remet en question le recrutement des équipes. 

Pour remédier à cette situation, l’État propose une entorse temporaire aux règles légales qui encadre les contrats saisonniers. En effet, si vous souhaitez embaucher des saisonniers, sachez que jusqu’à fin juin il vous sera possible de proposer une activité partielle à vos travailleurs saisonniers récurrents, c’est-à-dire ceux qui ont déjà été embauchés en 2020 ou 2019 ou dont le contrat vient d’être reconduit tacitement. Ainsi, si votre activité reprend doucement et qu’elle n’est pas à la hauteur pour satisfaire tous vos saisonniers, vous pourrez adapter leur contrat. Cela permettra ainsi aux restaurateurs de préparer la reprise et de sécuriser l’embauche des saisonniers. 

Cet aménagement permet donc de ne pas trop tarder à embaucher des saisonniers et de pouvoir avoir de la main d'œuvre lorsque l’activité sera haute. En effet, plus vous attendez plus votre recherche pour compléter votre équipe de choc sera compliquée. Comme l’indique notre article précédent au sujet de la pénurie du personnel dans le secteur du CHR, le secteur voit son attractivité baisser. En cause, le manque de stabilité ainsi qu’un mode de vie trop éloigné du reste de la population. 

Alors n’hésitez pas à chercher votre prochaine recrue qui viendra compléter vos rangs, afin d’appréhender la reprise de manière plus sereine ! 

Tags d'article